Catégorie : Tutos

Fog Computing

le Fog Computing  ou L’informatique en brouillard est une architecture horizontale au niveau du système qui distribue les ressources et les services d’informatique, de stockage, de contrôle et de mise en réseau partout dans le continuum, du nuage aux choses. En étendant le nuage pour qu’il soit plus proche des éléments qui produisent et agissent sur les données IoT, le brouillard permet de réaliser des calculs sensibles à la latence à proximité des capteurs, d’où une bande passante réseau plus efficace et des solutions IoT plus fonctionnelles et efficaces. L’informatique par brouillard offre également une plus grande agilité pour les entreprises grâce à des informations plus approfondies et plus rapides, une sécurité accrue et des frais d’exploitation réduits.

Aller plus loin : https://www.openfogconsortium.org/

ET si vous voulez  joindre l’application du Fog computing  et de la Blockchain : constellationlabs.io

Proof of authority (PoA) c’est quoi ?

La preuve d’autorité (Proof of authority (PoA) )est un algorithme consensuel dans lequel les transactions sont validées par des comptes approuvés, appelés  » validateurs « .

Comment la preuve d’autorité (Proof of authority (PoA) ) fonctionne-t-elle  ?

Dans un système PoA, les validateurs obtiennent le droit d’exécuter un logiciel qui leur permet de confirmer les transactions et d’ajouter des blocs à la chaîne de blocs. L’idée est que parce que les validateurs sont choisis en fonction de leur réputation en tant que bons acteurs, ils seront incités à valider les transactions d’une manière digne de confiance et le système sera intègre. En outre, les validateurs ne sont pas autorisés à approuver des blocs consécutifs dans la chaîne de blocs comme une autre protection contre un compromis potentiel.

Le processus de validation lui-même est automatisé et réalisé sans que les validateurs aient besoin de surveiller directement chaque transaction, mais leur ordinateur et son nœud d’autorité doivent être sécurisés.

 

PoA VS PoW et PoS?

Le PoA est un modèle de consensus alternatif aux modèles proof of Work et proof of Stake les plus courants.

Les partisans du PoA font valoir que, parce qu’il n’exige pas de mécanisme d’exploitation minière( mining), il est plus éco-energétique et plus rapide d’effectuer des transactions que les plates-formes basées sur les PoW, telles que Bitcoin.

En comparant les systèmes PoS avec les systèmes de PoA, les partisans de ces derniers soulignent que ces derniers ne se contentent pas de supposer que les plus hautes parties prenantes d’un système sont naturellement incitées à veiller à ce que les transactions soient traitées correctement. Le PoA comprend théoriquement des garanties supplémentaires en soumettant les validateurs à un processus de validation plus intensif afin de s’assurer qu’ils sont enclins à protéger l’intégrité du système.

Les détracteurs du PoA notent qu’en choisissant des validateurs individuels comme ceux qui ont un pouvoir sur l’intégrité du système, le modèle consensuel est intrinsèquement centralisé et habilite une autorité ayant un contrôle excessif sur le système.

 

Article d’origine : https://distributed.com/guides/what-proof-authority

pour plus d’information n’hésitez pas à suivre nos formations proposé en ligne